A l’instar de ce qui existe dans d’autres villes, l’idée est d’apporter un service de réparations de base, complémentaire des services offerts par nos professionnels locaux (comme Techno’Bike) ; mais aussi, l’ambition est de contribuer, au sein d’une future « Maison du développement durable », à des activités de cohésion et de lien social, au même titre qu’une grainothèque, un atelier de couture, un atelier de produits d’entretien écologiques, un « repair café » pour réduire les déchets en réparant les objets qui peuvent l’être…